HyperFileSQL : un moteur de bases de données


HyperFileSQL,  c’est un moteur de base de données ayant vu le jour en 1988 à l’initiative de PC Soft, une société française. Inséré en standard de l’environnement de développement WinDev, il a été créé spécialement en vue d’une utilisation dans des logiciels dans le but d’éviter les corvées de maintenance. HyperFileSQL est disponible sous trois principales éditions, dont Classic, serveur et mobile. À noter que toutes ces éditions marchent avec les systèmes d’exploitation Windows, Android, Linux, Mac OS et iOS. Nous vous invitons à découvrir le témoignages d’anciens étudiants du bts sio nantes qui ont pu suivre une formation sur ce type de logiciel.

Les fonctionnalités de HyperFileSQL

HyperFileSQL fonctionne avec une interface de programmation facilitant la manipulation des fichiers des données à l’aide des programmes conçus avec WinDev. Effectivement, cette manipulation s’effectue avec des mécanismes classiques SGBD incluant l’usage d’indexes, l’affichage des opérations dans un journal, le verrouillage, le contrôle de l’intégrité référentielle et les transactions. L’interface de programmation qui va de pair avec HyperFileSQL ouvre aussi vers une manipulation facile des vues et des requêtes. Il permet à l’utilisateur de chiffrer et de répliquer des données. Par ailleurs, HyperFileSQL peut fonctionner avec des fermes de serveurs. Sa version mobile est compatible avec des logiciels sous iOs, CE, Mobile et Windows 8 RT. De ce fait, elle peut s’utiliser avec des Smartphones, terminaux mobiles et tablettes.

Test de performances de ce moteur de bases de données

Sur Usenet, un test anonyme a été mis en relief en 2004. Cette étude a été menée dans le but de procéder à une analyse des performances des SGBD, dont Access, paradox et Hyerfile. Mais le résultat de ce test, mettant ce moteur de bases de données à la dernière place, a été sujet à des critiques. Depuis 2007, HyperFileSQL ne cesse pas de capter l’attention des adeptes de la technologie. D’après les tests réalisés à l’initiative de Nicolas Seinlet, une programmation non adaptée présente des mauvaises répercussions sur les performances du moteur de bases de données HyperFileSQL.